BEES.NC, la Ruche Numérique

L’ère du numérique

C’est indéniable : la planète entière est désormais entrée dans l’ère du numérique. Avec des accès diverses selon les pays, les territoires et les régions, mais avec toutefois l’idée que tout et chacun peut désormais être connecté au reste du monde. Le Pacifique en général et la Nouvelle-Calédonie en particulier ne font pas exception.

L’archipel calédonien se dote d’ailleurs d’outils et d’infrastructures de plus en plus performants, notamment avec le déploiement actuel de la fibre optique, mais aussi de compétences de haut niveau dans le domaine du numérique.

Les ingrédients sont bel et bien présents pour créer, développer et gérer depuis la Nouvelle-Calédonie une plateforme numérique à destination de l’ensemble du Pacifique.

Bees.nc s’appuie en premier lieu sur ces technologies, leur modernité et leur fiabilité.

 

Le cofinancement

L’économie a changé. La crise économique et financière mondiale que toutes les régions du globe ont traversé et connaissent parfois encore a modifié certaines règles du jeu. Notamment en terme de financement : les canaux traditionnels de financement de l’économie ne suffisent plus.

Les banques s’attardent beaucoup plus qu’auparavant sur la viabilité et la solidité des projets avant de s’engager. Et si elles peuvent être rassurées par du co-financement, des garanties extérieures et un partage du risque, elle n’en sera que plus convaincue. A n’en pas douter, il est nécessaire aujourd’hui de diversifier, croiser, compléter les financements de l’économie.

 

Une région en croissance

L’un des principaux observateurs et contributeurs de l’aide au développement dans le monde, la Banque mondiale, l’affirme elle-même : « les pays en développement de la région Asie de l’Est et Pacifique continuent d’afficher une croissance résiliente ». Un véritable atout dans une économie mondiale certes en reprise mais qui a connu des années difficiles. L’Asie-Pacifique, elle, ne cesse d’avancer et de se développer.

En début d’année 2018, elle affirmait même que « la hausse du produit intérieur brut (PIB) des pays émergents et en développement […] serait supérieur à celle des pays avancés ». Et d’ajouter des perspectives positives pour les pays et territoires du Pacifique : une croissance économique de 3,5% pour les Fidji, de 3% aux Iles Salomon, de 2,5% en Papouasie-Nouvelle-Guinée et jusqu’à 6,7% aux Philippines. Autant de pays qui ont besoin de soutien, de savoir-faire, d’investissement et de partages d’expérience.

Et des pays au milieu desquels la Nouvelle-Calédonie est de plus en plus intégrée et reconnue pour ses compétences et son savoir-faire, un territoire qui mise depuis quelques années sur l’intégration régionale, sur le dialogue avec ses voisins et sur la création de synergies positives et créatrices d’emplois et de ressources.

Bees.nc s’inscrit dans la croissance et l’affirmation du territoire dans la région, et de la région, de ses compétences et de ses potentiels dans le monde.

 

Une philosophie du changement

Dans la droite ligne des technologies nouvelles, ouvertes sur le monde, et des foyers de création de richesse qui se déplacent des pays avancés aux pays et régions émergeants, la philosophie générale de l’économie est elle aussi en mouvement.

On parle réseau, on parle économie de la connaissance, on parle respect de l’être humain autant que de l’environnement : la notion de développement durable qui allie trois piliers fondamentaux (l’économie, le social, l’écologie) pourrait évoluer vers un néologisme évocateur : « l’écolonomie », une économie au service de tous, alimentée par chacun et animée par une urgente conscience écologique. Le changement de philosophie générale de l’économie, plus collaborative et innovante, est engagé et Bees.nc s’inscrit totalement dans ce mouvement, comme un outil du changement.