BEES.NC, la Ruche Numérique

Secteur : Numérique

Date de création : 01/08/2018

Résumé de l'activité :

L'Application Bees.nc, pour connecter les entrepreneurs avec les acteurs locaux (investisseurs et financeurs, privés et publics) grâce à un webservice local de qualité.

L’ambition

Dans une ruche, l’activité est foisonnante, chaque individu a son rôle à jouer et la réussite des membres contribue à l’épanouissement de la communauté.

C’est exactement sur ce principe que souhaite fonctionner Bees.nc, une plateforme numérique à destination de tous les maillons du monde économique. Grâce à un site Internet doublé d’une application pour smartphone, la ruche numérique souhaite faire de la région Pacifique, voire Asie-Pacifique, un ensemble d’alvéoles connectées et qui s’enrichissent mutuellement. Pas de reine néanmoins : l’interconnexion se veut un outil pour renforcer la souveraineté et la liberté de chaque entité dans le respect géographique, humain et environnemental des voisins.

 

Le principe

Pour faire fonctionner l’économie, la nécessité impose de s’adapter aux changements que le monde a connu et aux mutations qui continuent de s’effectuer. On ne travaille plus seul.e, on n’innove plus seul.e, on ne finance plus seul.e ! C’est là le fondement de Bees.nc : au cœur du dispositif se trouve la volonté de faire du lien, de créer des connexions entre acteurs, où qu’ils se trouvent dans le Pacifique avec trois pôles principaux :

  • D’abord les entreprises, qu’elles soient des start up en construction, des producteurs de matière première, des industries de transformation, des bureaux d’ingénierie, des entreprises de conseil… ;
  • Ensuite les investisseurs privés qui souhaitent, à leur échelle, investir dans une démarche entrepreneuriale ;
  • Enfin les financeurs, qu’ils soient les organismes bancaires ou les institutions elles aussi pourvoyeuses de ressources.  

A terme, Bees.nc ira même plus loin encore en intégrant les autres parties prenantes de l’économie des territoires, même moins directement impliquées dans le système productif : les Etats, les universités, les organismes de recherche et les ONG.

 

Le fonctionnement

Bees.nc sera un accélérateur de mise en relation. Plus la plateforme sera riche de membres de tout horizon, plus elle aura de valeur, de poids et d’efficacité. Elle donnera avant tout une cartographie des entreprises existantes dans chacun des quinze pays et territoires de la zone, de la Nouvelle-Calédonie aux îles Fidji en passant par la Nouvelle-Zélande, la Papouasie-Nouvelle-Guinée, le Vanuatu, les îles Salomon et tous les autres, petits et grands.

Une fois les membres identifiés, reste à permettre la rencontre, à réaliser la mise en relation : les membres précisent à la fois leur profil et leur(s) besoin(s) et Bees.nc se charge d’identifier le partenaire idéal pour aider les entreprises à se connecter, à se connaitre et à dialoguer en B-to-B.

Aujourd’hui, des voisins appellent la Nouvelle-Calédonie pour exprimer des besoins concrets et urgents en technicité, compétences, produits ou autre ; demain l’application amènera l’information à celui qui en a besoin. La différence est fondamentale : à l’heure où l’on ne fait rien appartenir à un réseau, à l’heure où prospecter coûte cher, à l’heure où chaque minute est optimisée, Bees.nc évitera aux membres d’aller en quête de l’information pour l’apporter directement sur l’application en fonction des besoins.

 

La porteuse de projet

Chérifa Linossier est passionnée par les projets, l’apprentissage. Elle est animée par l’énergie du collectif, de la co-construction. Après un début de parcours professionnel atypique – comptable, assistante dentaire, pompier volontaire et formatrice en secourisme et sécurité – elle devient chef d’entreprise en Nouvelle-Calédonie au milieu des années 2000 dans le domaine du conseil et de l’accompagnement en santé et sécurité au travail.

Elle est également présidente de la CPME-NC depuis 2013. A 45 ans, cette femme de caractère et d’engagement réfléchissait depuis quelques temps à la possibilité de faciliter la création de réseau. Les deux éditions du Pacific Business Forum en 2016 et 2017 la conforte dans sa conviction : on ne peut plus faire l’économie de l’intégration régionale, on ne peut plus penser le développement sans partager les compétences et s’appuyer sur des synergies fortes.

Acharnée du travail, elle se lance alors dans l’aventure de Bees.nc, crée la société 2-Bla pour porter le projet et commence à écrire une nouvelle aventure professionnelle basée sur quelques-uns de ses fondamentaux : l’intelligence collective est un outil sans égal, les TPE et PME doivent avoir les mêmes chances que les grandes entreprises de s’inscrire dans un réseau régional et la philosophie ne peut être autre que basée sur le développement durable.

 

BEES.NC