BOIDEL

Secteur : EQUITY - INDUSTRIE DES HUILES ESSENTIELLES

Résumé de l'activité :

Production modernisée de l'huile essentielle de Niaouli

BOIDEL, du patrimoine naturel au bien-être

Novembre 2012. Pierre Boiguivie, le directeur de la MLIJPN (Mission locale d’insertion des jeunes de la province Nord) visite la distillerie de Boulouparis. Lui-même producteur d’huiles essentielles (HE) de niaouli dans une autre vie professionnelle, il tombe sous le charme d’une structure ambitieuse détenue par Jean-Luc Delubriat. Appartenant au paysage artisanal de la Nouvelle-Calédonie depuis 1992, la petite entreprise s’emploie à maîtriser l’ensemble de la chaine de production, de la culture à la commercialisation en passant par la récolte et la distillation.

« Cultiver du niaouli consiste à s’appuyer sur le réseau racinaire de la plante existante afin de développer au maximum les parties aériennes, décrivent les deux associés, créateurs de la Société BOIDEL. Ensuite, il faut récolter mécaniquement avec des machines de coupe et de récolte adaptées. Enfin, la plante est distillée avec des techniques modernes, une cuve inox et une production de vapeur séparée. »

Le processus souhaite ainsi optimiser l’alliance de la nature et des technologies modernes pour aboutir à des rendements avoisinant les 8 tonnes de feuilles/ha pour 47 et 59 kg d’huile essentielle/ha. Des résultats certes fondés uniquement sur l’expérience de la distillerie mais qui s’appuient sur près d’un quart de siècle de pratique.

A une époque où l’on privilégie de plus en plus les produits naturels, notamment par l’utilisation de plantes sous différentes formes, la SARL a l’ambition de structurer une filière d’huile essentielle de niaouli, de la récolte par mécanisation à la production selon un processus moderne et qualitatif.

 Fleur

-

Les porteurs de projet

Pierre Boiguivie a 64 ans. Il occupe, depuis 1995, la chaise de directeur de la MLIJPN, une structure intégrée deux ans plus tôt en tant que conseiller en insertion. Mais avant d’écrire cette longue page dans son histoire professionnelle, il a exercé deux autres métiers à commencer par celui de formateur au sein de la Maison familiale rurale de Pouébo de 1978 à 1980, structure dont il prend ensuite la direction jusqu’en 1993. Dans le même temps, Pierre Boiguivie s’initie et se perfectionne dans la distillation d’HE de niaouli auprès de son père, une activité qu’il conserve jusqu’à son intégration au sein de la MLIJPN. Enfin, cet homme aux multiples talents gérait bénévolement, dans les années 1990, un GIE BTP de la chefferie Téâ Wumâ de Balade-Pouébo. Il prépare désormais son départ à la retraite, mais une retraite active !

Dans le projet futur, les rôles seront bien définis : Pierre Boiguivie sera le gérant de BOIDEL en charge de la gestion administrative et financière de l’entreprise, de la gestion du personnel, des relations avec les organismes juridiques, les administrations et les organismes bancaires. Il gèrera également la commercialisation des produits, les relations avec la clientèle, le markéting et la communication. 

 

Jean-Luc Delubriat, 64 ans lui aussi, a passé presque la moitié de sa vie à travailler dans le secteur des HE. Notamment en donnant naissance en 1992 à la distillerie de Boulouparis. « J’ai apporté à la filière huile essentielle de niaouli un début de modernisation en améliorant les techniques de récolte et de distillation, raconte-t-il. Notre savoir-faire réside aussi dans le packaging et le marketing direct ainsi que dans la recherche et le développement sur des plantes présentant un fort potentiel économique dans le domaine du bien-être et du développement personnel ». Et si la vie de la distillerie, parfois confiée à des gérants indélicats, n’a pas toujours été un long fleuve tranquille, elle a retrouvé des couleurs depuis la reprise en main par son propriétaire en 2010.

Jean-Luc Delubriat sera pour sa part conseiller technique chargé de l’optimisation de la production, de la mise en place de la nouvelle unité de production d’HE de niaouli et de ses autres sous-produits, du développement des autres HE, huiles végétales et leurs dérivés, de la liquoristerie, de la formation du personnel de production, du suivi des matériels de production et de la préparation des lots d’huile essentielle pour l’exportation.